Association Sportive Hôpital Raymond-Poincare : site officiel du club de foot de GARCHES - footeo

Coupe de France - 32ème de finale : La première n'a pas sur rugir face à Lyon

17 décembre 2016 - 11:42

La Coupe de France est tous les ans l'occasion pour les clubs de foot entreprise d'apporter un peu de saveur et de challenge à leur saison, tant les déplacements donnent envi a une communauté de partager des moments sportifs mais aussi amicaux.

On pourrait raisonner en se disant que cette saison encore, la chance ne nous aura pas sourit mais est ce vraiment la réflexion approprié ?

Pas vraiment .. au vu du Match que l'on a pu voir samedi. La chance n'arrive jamais seule, elle se provoque et en ce qui nous concerne, nous n'avons rien provoqué du tout. Comment expliquer une telle déroute ? Après les naufrages des années précédentes, il semble compliqué de parler de manque d'expérience tant nous étions avertis avant d'aborder ce match.

Pourtant tout semble mal embarqué. RDV a 12h. 4 joueurs présents... Dans quel type de club trouve t-on ce genre de comportement ? 4 joueurs sur les 15 convoqués. Pire encore, 5 joueurs encore absents a 1/2h du coup d'envoi. On ne le répétera jamais assez mais un match se gagne aussi a l'état d'esprit et cette façon de procéder en dit long sur le comportement de certains. Bref le point positif est que nous arriverons tout de même à démarrer le match (avec une équipe recomposée certe mais une équipe quand même).

L'entame de match laisse pourtant présager un bon match en perspective. L'envie est là, le contact également. Les duels sont hachés, chaque équipe désirant montrer que la motivation est au rendez-vous. Pourtant un excès d'engagement va vite changer le match. Un des milieux adverses s'en va laisser traîner le crampon à hauteur du mollet de Karim. Même si cela peut paraître dur, l'arbitre expulse le joueur et laisse Lyon a 10 contre 11. Un fait de match donc mais surtout une opportunité pour nous de prendre le match à notre compte. C'est d'ailleurs ce que nous faisons puisque nous nous procurons les occasions les plus franches sans pour autant les convertir.

Lyon tient bon et l'on sent que la réduction à 10 a remobilisé les troupes, ce qui leur permet de rentrer au vestiaire les cages inviolées. En face, nous ne montrons pas de vilaines choses mais ne sommes pas réellement convainquants ... Tout restera à jouer sur le second acte.

Cette seconde période est finalement un peu à l'image de notre saison actuelle. Une saison oú nous ne savons pas gérer les moments difficiles, une saison ou la solidarité semble être une option selon le match abordé, une saison ou l'investissement du mercredi semble complètement en adéquation avec celui du samedi. En résumé une saison on l'on montre le néant. Voilà à quoi l'on pourra résumer ce match de coupe. Avec tout le respect que nous devons à Lyon qui a sortit un match digne d'une équipe soudée, cette équipe était largement à notre portée, surtout réduite à 10. Pourtant, ce match s'est assurément joué au mental et à l'envie.

Les lyonnais reviennent avec de très bonnes intentions en seconde période et vont rapidement jouer très haut. Ceci leur permet de se procurer quelques occasions franches et sur l'une d'entre elles, nous concédons ( pour changer ) un énième penalty. Celui-ci est transformé sans trop de peine et permet à Lyon de prendre les devants.

A ce moment du match, il reste du temps et donc l'opportunité de faire parler l'orgueil afin de montrer, sur un match de Coupe de France, que Poincare a du caractère !

Mais aujourdhui plus que jamais, ce match nous aura prouvé que pour gagner un match, une équipe doit avoir une âme, c'est ce qu'aura démontré Lyon sur l'ensemble du match. De notre côté, plus le match avancera, plus l'équipe plongera. Aujourd'hui plus que jamais, cette opposition aura prouvé que pour sortir victorieuse de ce type de rencontre, une équipe doit avoir une âme et mettre du cœur à l'ouvrage. C'est ce qu'aura démontré Lyon en ne lâchant pas une miette du match.

Quelques minutes plus tard nouvelle perte de balle défensive puis quelque passes plus tard, l'attaquant adverse s'en va en solitaire terminer le travail et assommer une équipe sans réaction. Pas besoin de spéculer sur le jeu et autre détail de la seconde période. Lyon gérera tranquillement la fin de son match quand nous continuerons de balancer des ballons à n'en plus finir, sans rien proposer techniquement parlant. Les différentes entrées et réajustements tactiques n'y changeront rien. Poincare sort pas la toute petite porte et c'est tant mieux au vu de l'investissement de ses licenciés.

Comme dirait l'autre, on a rien sans rien ! 

Commentaires

n°10 Le vrai grand 17 décembre 2016 12:43

Bravo! Madame Massoni a fait du bon boulot!

LE MOT DU PRÉSIDENT

                                       

" Ce site doit être le reflet d’un club que je suis fier de présider depuis plus de 30 ans entouré d’une équipe de bénévoles solidaires à tous les niveaux.

Les  valeurs associatives que nous défendons, basées sur le bénévolat, la sociabilité mais aussi des valeurs sportives qui passent par le respect du partenaire, de l’adversaire, des arbitres et par l’acceptation de la défaite comme de la victoire sont importantes à mes yeux.

Le football est avant tout un sport où gravitent des différences d’âges, de cultures et de passions qui font la richesse de notre club. C’est au travers des heures d’entraînements et des matchs entre passionnés, que des émotions et des instants d’amitiés se créent. Les barrières s’envolent pour laisser place à l’esprit d’équipe.

 Aussi, je tiens à remercier nos sponsors, la ville de Garches et Vaucresson qui nous permettent d'e vivre notre passion ainsi que notre fidèle partenaire, Jean Marc Notelet, excellent chef restaurateur, qui suit le club dans sa démarche de progression perpétuelle, partage nos valeurs et nous offre sa générosité. 

Travail, humilité et solidarité seront les maîtres mots pour cette nouvelle année en DHR et pour celles à venir..."

PRÉSENTATION DU CLUB

DEVENIR PARTENAIRE