Association Sportive Hôpital Raymond-Poincare : site officiel du club de foot de GARCHES - footeo

" La première décevante , la réserve rassurante "

8 novembre 2016 - 22:30

« Continuer sur cette dynamique de victoire », tel était le discours d’avant match prononcé, afin d’anticiper une potentielle attitude de relâchement face à un adversaire n’ayant pas encore connu la victoire cette saison.

Pour cela, la rigueur et surtout l’envie qui avaient fait notre force la saison passé devaient être de mise face à Franprix. 

Le consignes semblent plutôt respectées en début de match puisque les combinaisons et les récupérations de balles sont nombreuses. Ceci nous permet de trouver de nombreux espaces et de produire un jeu agréable face à une équipe qui semble assez vite dépassée. Nous trouvons d’ailleurs rapidement la faille grâce à un superbe mouvement collectif débouchant sur une remise de Mohand pour Yves qui n’a plus qu’à pousser la balle dans le but vide. Causant du tort à la défense par sa vitesse, notre attaquant de pointe du jour double d’ailleurs la mise assez rapidement et permet donc de creuser l’écart.

Nos adversaires ne se montrent pas réellement dangereux si ce n’est sur quelques opportunités dues à des erreurs techniques de notre part.

C’est une équipe sereine mais avertie qui entame la seconde période, l’idée étant de ne pas retomber dans la facilité, gage de confiance pour nos adversaires. Malheureusement, c’est bien le scénario qui va se produire…

Notre milieu s’efface peu à peu et cela casse les transmissions et par conséquent le jeu.

Surtout, notre adversaire mise désormais sur ses ailiers pour faire le travail. Et cela s’avère payant puisque ces derniers reviennent rapidement à la marque grâce à un (nouveau) cadeau de notre part.

Nous frôlons l’égalisation quelques temps plus tard. Heureusement, Fernando réalise un sauvetage inespéré sur la ligne et maintient l’écart. Les entrées en jeu successives amènent un peu de fraîcheur et sur une contre attaque bien amenée, nous marquons contre le court du jeu grâce à une belle passe décisive de Yves, toujours lui, qui serre notre Yarou national qui vient marquer son retour d’un plat du pied au fond du but désert.

3/1, le travail semble être fait mais nos adversaires font parler leur force de caractère en réduisant la marque 1à minutes avant la fin. Nous tiendrons finalement le coup et savourons mine de rien une quatrième victoire de suite qui fera du bien au moral.

----------------------------------------- 

« Le caractère », c’est peut-être le mot adapté pour expliquer cette incroyable défaite de la première… Un match largement à notre portée que nous n’aurons jamais vraiment maîtrisé, tant notre jeu aura été différent de ce que nous avions proposé précédemment.

Mener 2/0 à la mi-temps, perdre 4/2 au final. Cela évoque le souvenir d’un sombre match de la saison passée, à Aéroport Charles de Gaulle, qui avait engendré une grosse remise en question par la suite. Nous pensions que cette déconvenue n’était qu’un vilain souvenir, et pourtant…

Au vestiaire, malgré les nombreuses absences, rien ne laisse présager ce triste match. Le message est clair : Il faut garder cette régularité qui nous a tant fait défaut l’année passée et attaquer le match avec rigueur. C’est ce que nous tentons de faire en nous installant chez notre adversaire rapidement. Le jeu n’est pas intéressant, mais Cheick semble prendre son aise sur le flan de l’attaque, face à une défense un peu hésitante.

Ces errances défensives permettent d’obtenir deux pénaltys difficilement contestables que nos transformons avec succès. Le score flatteur ne représente pas vraiment la physionomie de ce match, qui va devenir assez ennuyeux à cause des nombreux arrêts de jeu et un arbitre qui fût complètement dépassé par les évènements ce samedi. On en aura vu des arbitres en difficulté mais un arbitre capable de mettre un jaune à un joueur insultant sous ses yeux un autre de « fils de pute » pour employer les termes exactes, c’est fort !

Bref, la première période se termine par des frictions qui tuent à petit feu le rythme du match.

A la mi-temps, le mot d’ordre reste la concentration. Si la nervosité est bien présente, celle-ci ne doit pas nous sortir de notre match. Personne ne s’attend à un relâchement mais pourtant tout le monde envisage le scénario catastrophe.

Finalement, cette deuxième période est une LECON. Non pas une leçon de football (car ce match n’aura montré que les mauvais côtés du football), mais une leçon de réalisme et d’état d’esprit.

Franprix obtient tout d’abord ce qu’on appellera une compensation, avec un pénalty imaginaire qui leur permettra de réduire l’écart rapidement. Nous sommes tout simplement perdus. Nous laissons alors de nombreux espaces qui vont mettre en confiance cette vaillante équipe. Les marquages sont lâchés, les relances sont ratées et la rigueur disparaît pour laisser place au bla-bla avec l’abitre, les adversaires ou même encore les supporters qui auront eux-mêmes réussis à nous sortir de notre match.

Mise à part une ou deux occasions franches que nous manquons (un face à face notamment et une frappe pleine lucarne annulée pour une faute dont on attend encore la signification), il n’y aura pas grand chose à signaler sur cette deuxième période dans laquelle nous nous serons montrés plus que décevants. Franprix enchaînera et clôturera les débats en fin de match en inscrivant un quatrième but synonyme de défaite cinglante.

L’absence de cadres aura sûrement pesé dans la balance mais cela ne peut servir d’excuses à des joueurs qui côtoient l’équipe première régulièrement. Malgré l’état d’esprit des adversaires que nous avons trouvé très décevant, nous ne pouvons que leur reconnaitre cette force mentale qui les aidera sûrement à venir à bout de biens des situations déconcertantes. Ce n’est d'ailleurs sûrement pas à un hasard s’ils occupent la t^te du classement aujourd'hui.

Quant à nous, il faudra bien évidemment se relever rapidement et réagir car samedi prochain sonnera le retour de la Coupe de France mais surtout d’un match de haut niveau face à l’US Nett, dont le début de saison fait de lui le favori logique de cette rencontre. Retrouvons donc rapidement nos valeurs pour faire de ce match un bel affront et un souvenir mémorable.

Commentaires

LE MOT DU PRÉSIDENT

                                       

" Ce site doit être le reflet d’un club que je suis fier de présider depuis plus de 30 ans entouré d’une équipe de bénévoles solidaires à tous les niveaux.

Les  valeurs associatives que nous défendons, basées sur le bénévolat, la sociabilité mais aussi des valeurs sportives qui passent par le respect du partenaire, de l’adversaire, des arbitres et par l’acceptation de la défaite comme de la victoire sont importantes à mes yeux.

Le football est avant tout un sport où gravitent des différences d’âges, de cultures et de passions qui font la richesse de notre club. C’est au travers des heures d’entraînements et des matchs entre passionnés, que des émotions et des instants d’amitiés se créent. Les barrières s’envolent pour laisser place à l’esprit d’équipe.

 Aussi, je tiens à remercier nos sponsors, la ville de Garches et Vaucresson qui nous permettent d'e vivre notre passion ainsi que notre fidèle partenaire, Jean Marc Notelet, excellent chef restaurateur, qui suit le club dans sa démarche de progression perpétuelle, partage nos valeurs et nous offre sa générosité. 

Travail, humilité et solidarité seront les maîtres mots pour cette nouvelle année en DHR et pour celles à venir..."

PRÉSENTATION DU CLUB

DEVENIR PARTENAIRE